Un été olympique !

Cet été tous les chemins mènent à Londres.
L’occasion pour moi de faire une page spéciale sur ce « Blogue » pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur cette destination. J’irais jusqu’à prendre l’Eurostar (pub !) pour vous éclairer… ;-)))
« Let’s go ! »
Un coup de tête, il y des promotions
en ce moment vous partez sans organiser votre séjour.
L’hôtel et le train, un aller retour en Eurostar c’est : l’hôtel pendant les J.O, n’y compter pas trop, mais organisez train plus hôtel, ou avion plus hôtellerie paraît être une bonne solution.
Les transports à Londres, il parait que c’est très cher (c’est vrai, je vous le confirme, le ticket de métro coûte environ £4 soit plus de 5€). Mais il y a des solutions. Abonnement à la journée environ £7 (day travel Pass), ou la fameuse « Oystercard« . Vous trouverez à bord d’Eurostar la « Visitor oystercard » qui coûte £18 ou 21,5€. Elle est pré-chargé avec £15 suffisant pour un séjour d’au moins 2 nuit. D’autant que vous pourrez rajouter le montant que vous souhaitez si vous êtes à court de crédit sur votre carte.
Et comme elle n’est pas nominative vous pourrez la donner à quelqu’un qui part à Londres. Ce sera un bout de plastique en moins à produire, la planète ne devrait s’en porter que mieux ! Les J.O ont commencé on a déjà plein de médaille, à croire que c’est aussi un peu nos Jeux !

20120803-123812.jpg

Ubuntu

Ubuntu le système le plus libre du monde.

En effet, pas besoin de licence pour Ubuntu, tout est gratuit, bienvenue dans le monde de l’Open Source, programmeurs du monde entier contribuent à enrichir cet OS pour les plus démunis et ceux qui veulent d’un vrai système alternatif. C’était la vrai philosophie d’Internet accessible à tous gratuitement, et c’est de moins en moins vrai.
Je n’ai jamais utilisé ce système, mais j’avoue que faire partie de cette grande famille de 25 millions d’utilisateurs est tentante.
Et en s’appuyant sur ce système l’Ubuntu Phone à été créé… Et Pour cette année 2017 c’est Ubuntu OS pour tablette tactile qui devrait faire son apparition…

Mac

Mac OS X, le meilleur système au monde ?
Vous voulez parler à votre Mac…Voici « Sierra ».

Mac OS X est un vrai bestiaire, Panther, Tiger, Léopard, Snow Léopard, Lion, Mountain Lion et El Capitan, Sierra montre le bout de son nez ici. Vous pourrez parler à « Siri ».

Pour ceux qui sont déjà perdu  avec ces noms pas du tout évocateur, sauf du zoo de Vincennes, Mac OS X est le système d’Apple, Apple qui fabrique ses ordinateurs et son système d’exploitation contrairement à Windows qui n’est que le système d’exploitation que vous pouvez installer sur un ordinateur Dell, ou un ordinateur Sony pour ne citer qu’eux. Voici donc une sélection de video et « tutos » trouvé sur le net.

Les articles liés :
Android
Ubuntu
Windows

 

Windows

Le système le plus utilisé au monde !

Je ne suis plus utilisateur de Windows depuis au moins 10 ans mais je l’utilise de temps en temps au boulot. Nous voilà à Windows 10 qui a déjà une mauvaise réputation, mes proches utilisateurs ont tous déjà entendus :
« surtout n’installes pas Windows 10… »

Windows qui a bien failli rester le seul unique grand sytème d’exploitation mondiale après avoir un peu « chipé » les idées de feu Steve Jobs, un peu trop crédule sur ce coup là, les deux frères ennemis vont se livrer une bataille sans merci. Du coup sur Mac les fenêtres se ferment à gauche et sur Windows à droite… Tout un symbole !
Mais Steve a su rebondir magistralement en innovant et en lançant l’Iphone et IOS… Bon ça c’est pour faire très court.
Quand à Windows, il se lance après « moult » ratés avec le Windows Phone.
Bon les ressemblances s’arrêtent là les 2 systèmes ne reposent pas sur le même langage d’ou une vrai difficulté pour faire cohabiter les 2 OS (Operating Systeme ou système d’exploitation) sur un même disque dur.
La philosophie est aussi opposé, Apple c’était plus pour le grand public et Microsoft a parié sur les entreprise. Mac c’était aussi le WYSIWYG, What You See Is What You Get, ce qui a fait fureur pour l’industrie graphique. Quand Microsoft ça à été les logiciels de bureau et des traitements de textes très énervants..(;-)) Mais bon après les machine à écrire c’était quand même merveilleux.
Vous trouverez des liens et des astuces forcément sur des sites externes.

Pour conclure, si vous êtes sur Mac et que vous regretter Windows, vous avez 3 solutions.

  • Revendre votre mac pour un bon vieux PC.
  • Utiliser « Parallels Desktop pour Mac« .
  • Avant pour avoir, Windows et Mac sur le même disque dur il fallait « Parallels Desktop » Qui est devenu « Parallels« , mais on peut aussi partitionner c’est dire séparer votre disque dur en 2 partie, il faudra par contre relancer le système lorsque vous souhaiterez changer d’OS.
  • Quel est l’OS le plus sécurisé… Un article à lire… plus qu’utile.

Les articles liés :
Android
IOS
Windowsphone

Pain Brioché au levain naturel et aux écorces d’orange.

Une bonne recette ça remonte le moral !

Après une demi douzaine de « Kernel Panic », sur mon Imac 24, qui commence à dater certes, des écrans figés de toutes les couleurs, des pommes et des roues qui s’arrêtent…
J’aurais au moins réussi un truc :
Inspiré de cette recette, plus rapide et spéciale MAP.

La recette du pain brioché aux fruits confits :

Levain

50 gr de levain chef
50 gr de farine
1 cuillère à soupe de miel
du lait selon votre levain chef

pour une consistance de pate à crèpes épaisse)
On laisse une nuit, ou une journée.

Ou 250 gr de levain

Dans la « MAP » dans l’ordre

  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe de lait pour commencer
  • 30 gr. de beurre
  • 1 oeuf
  • 100 gr de farine de blé type 65
  • 100 gr de farine d’épeautre type 150
  • 100 gr de farine de blé tendre type 150
  • 50 gr de farine seigle
  • (Dans la recette originale c’est plus simple, ça c’est mon petit mélange perso)
  • 3 cuillère à soupes de miel
  • Le levain
  • Lait à ajouter pour obtenir une boule qui se détache bien mais reste sèche car on va ajouter les fruits confits.

On lance la map en mode pâtes levées sans cuisson et on ajoute le lait au fur et à mesure le but, obtenir une boule qui se détache plus souple que lorsqu’on fait du pain…
(Avec le levain naturel il est toujours difficile de connaitre exactement la quantité de liquide à ajouter. la pâte doit se détacher des parois , rajouter du lait ou de l’eau jusqu’à obtenir la consistance souhaitée)

Dans le dernier cycle de pétrissage on rajoute 150 gr d’écorces d’orange confites et on attend la fin du cycle, et on laisse reposer une nuit ou une journée température ambiante ou jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.

Dernière étape avant cuisson, un pétrissage pour incorporer de l’air dans la pâte.
2 méthode à l’aide de farine sur le plan de travail et sur les mains on écrase avec la paume puis on rabat les 4 coins. soit on la creuse comme un ballon pour y incorporer de l’air. (2 minutes maxi).

On forme une jolie boule qu’on place dans la MAP et on laisse reposer une heure. On peut marquer la pâte de la pointe d’un couteau. Et cuisson…

À savoir le levain gonfle tout au long de la cuisson donc pas de panique si vous regardez le déroulement par le hublot.

Institut Nationale de L’Origine et de la Qualité


Comprendre les labels de qualités (mise à jour 2017).

Mise à jour et lien sur l’émission Envoyé Spécial (pas encore en « replay »)sur les AOP-AOC industrielles.
Un lien pour les meilleures fromageries de Paris, un commentaire pour au moins indiquer que si on choisit, un fromage industriel il faut choisir au moins du « lait cru ». Un rappel sur le mensonge de la soit-disante hygiène des petites fromageries artisanales, qui travaillent au lait cru. En fait la pasteurisation est dangereuse car elle élimine la flore du lait et fragilise la production du fromage. D’où les drastiques mesures d’hygiène des industriels. Les problèmes de Listérias, proviennent de ces fromageries industrielles.
À revoir aussi l’excellent documentaire « Ces Fromages Qu’on Assassinent » avec Périco Légas qui tirait la sonnette d’alarme. Un site à consulter et à tester pour découvrir des producteurs.
Et comme pour le vin quand vous partez en vacances parcourez les prairies, suivez les vaches qui rentrent du pré et aller parler avec les fermiers pour découvrir par vous même beaucoup de mensonges et quelques pépites que vous pourrez partager avec vos amis en rentrant. Et posez plein de question à votre fromager.

Le traité CETA menace nos AOC-AOP, mais pas toutes… Un tel traité pourrait fragiliser encore davantage nos campagnes et la qualités des produits qui font la réputation de notre gastronomie.
Ce « billet » explique ce que sont ces AOC, je le re-publie en raison de l’actualité, puisque José Bové appelle les producteurs à la mobilisation, pour que le gouvernement revoie sa copie et fasse pression sur Bruxelles, en y mettant un veto définitif. Les traités de libre échanges pullulent, permettrons-ils de protéger les A.O.C, l’avenir nous le dira.
Un point de vu critique aussi du système de ces vignerons exclus, parce qu’ils ne respectent pas les cahiers des charges, ou par jalousie parfois pour des motifs divers et futiles. L’A.O.C est un cadre. Il faut pouvoir en sortir pour faire évoluer les appellations, donc certains vinifient en vins de table des vins d’avant-gardes, alors gardez l’esprit ouvert.

Et pour nourrir votre réflection vous pouvez ré-écouter ceci... France-inter « Le Vrai/Faux de l’Europe.

Un peu d’histoire :

La notion d’origine des spécialités gastronomiques est très ancienne, les Romains, fins gastronomes ont contribué en leur temps à l’essor de la vigne et de la viticulture « Gauloise » et connaissaient la réputation des mets et leurs origines. C’est en 1905 que démarre l’histoire moderne de l’AOC, à l’époque il s’agit de réguler et d’organiser la filière viticole. Mais ce système qui a fait rapidement ses preuves va s’étendre peu à peu à d’autre matières agricoles.

Le premier fromage à entrer dans les AOC est le Roquefort en 1925,  l’INAO sera créé en 1935, c’est un établissement public et administratif qui régule toujours aujourd’hui les appellations d’origines française. La particularité des AOC est de reconnaître les produits en les liant à leur terroir et à un savoir faire. Les autres pays européens suivront, par exemple, l’Italie avec les DOC et DOCG, (attention de ne pas confondre il existe les AOC suisses également), puis l’Europe va créer l’AOP (appellation d’origine protégé) en 1992 afin de créer un label européen commun et similaire à nos AOC.
IGP indication géographique protégée (je sais c’est compliqué) est moins restrictive que l’AOC ou l’AOP. Et encore je vous passe les AO-VDQS et vin de pays qui devraient disparaître au profit de l’IGP (si ma mémoire est bonne). Depuis c’est fait d’ailleurs.

Aujourd’hui

L’INAO s’est transformée récemment on devrait donc l’appeler INOQ institut national de l’origine et de la qualité et intègre depuis peu les labels AB agriculture biologique ainsi que le Label Rouge et les STG spécialités traditionnelles garantie.
Pour mieux vous rendre compte de l’importance pour les producteurs :

En 2017

  • 366 AOC/AOP vins
  • 3 AOP/AOC Cidres
  • 74 IGP viticoles
  • Les AOC laitière et agro-alimentaires :
    50 AOP Laitière  (46 fromages, 3 beurres, 2 crème, mince ça fait 51 cherchez l’erreur !)
  • 44 AOP agro-alimentaires (hors produits laitiers
  • 126 IGP agro alimentaires (produits laitiers inclus)
    32 volailles, 18 viandes 20 fruits, légumes et céréales.
  • 425 Label Rouge
  • 1 STG
  • L’Agriculture biologique
    Lorsque j’ai écrit ce billet l’agriculture biologique représentais 2,5% des exploitations françaises elle est en 2016 à 7,2%
    (Source INAO 2107)

Pour conclure chaque AOC, AOP, IGP etc… a son propre cahier des charges, certains étant plus restrictifs que d’autres ce qui rend les choses encore plus compliquées.
Et tout ça n’est pas figé, on se bouscule au portillon pour faire reconnaître son savoir faire, de quoi être optimiste.

Dés que je trouve des informations sur les AOP mondiale je complète ce billet…
Voici un très long article qui traite du sujet, dont les conclusions sont assez optimistes.
En effet avec la protection des savoirs-faire locaux, c’est tout un dynamisme rural que l’on maintient et c’est ici.

Et également les résultats très encourageants de l’agriculture « bio » en 2017, bon pour la planète et… l’économie… tiens-donc ! là-bas. (Sud-Ouest.fr)

La menace des géants de l’industrie, prêt à copier à peu de frais, C’est sur France Inter.
« On Va Déguster » 19/2/2017.

Et même « Marmiton » nous donne quelques adresses…

 

Gérer son blog via son portable !

Une Application bien pratique.

Il n’y a pas vraiment d’application capable de gérer son site de son Iphone.
Mais « WordPress » vous le permet, même si mettre en ligne un article complet peut s’avérer fastidieux, on peut gérer ses brouillons et les publier, répondre aux commentaires ou suivre la fréquentation de son site de son téléphone portable.

L’installation de mon blogue hébergé sur « WordPress.com » n’a posé aucun problème.
Par contre sur le serveur de mon hébergeur « Hostpapa », il a fallut mettre en marche les services « XML-RPC » via cette url:

http://monsite.fr/wp-admin/options-writing.php

Heureusement l’application WordPress vous l’indique.
Et maintenant je peux suivre mon blog lors de mes déplacements, et pourquoi pas faire une mise à jour de la plage

 

Les Miels

mini drone

L’abeille mécanique


Voici une refonte sur l’article des miels « et des abeilles »…

L’intérêt du miel est idéal pour le thème de mon Blog, l’état des populations d’abeilles dans le monde et en Europe est bien l’indice que notre société est malade.

La définition du miel :
Le miel est défini comme une substance sucrée naturelle produite par les abeilles de l’espèce « Apis mellifera »  à partir du nectar de plantes ou des sécrétions provenant de parties vivantes des plantes ou des excrétions laissées sur celles-ci par des insectes suceurs, qu’elles butinent, transforment en les combinant avec des matières spécifiques propres, déposent, déshydratent, entreposent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche.

Étiquetage, c’est un produit qui doit subir le minimum de manipulation,il se suffit à lui même, la mention Miel peut et doit, dans beaucoup de cas figurer seule.
Si une autre mention figure sur l’étiquette, elle est soumise à une règle stricte avec contrôle organoleptique à la clef.

Le miel est très intéressant en utilisation pour la cuisine, car son pouvoir sucrant est supérieur au sucre blanc, comptez 1,3 en moyenne donc remplacez par exemple 100r de sucres par 75 gr de miel… Attention toutefois car sa consistance peut modifier le résultat.
De plus son indice glycémique est bas et est donc assimilé plus lentement par l’organisme. Enfin plus le miel est vieux plus il est sucrant en raison d’une enzyme qui séparent glucose et le fructose et qui continu d’agir dans le pot… Le fructose étant plus sucrant.

LES MIELS AOC.