Ah la meringue !

La difficile meringue ?

AH ! la capricieuse meringue, des blancs qui ne montent pas, qui s’écroulent, la cuisson raté, la réalisation de trucs collant aux dents et tout mou, ou dure à se casser les dents, complètement éclaté, indécollable de la plaque ou du papier sulfurisé…
Ne fuyez pas réussir de la meringue est une affaire de méthode et d’expérience mais pratique quand on a des blancs d’oeufs en trop.

Voici donc 2 sites qui m’ont permis de réaliser à peu près une recette convenable.
Des conseils parfois judicieux parfois contradictoire, à chacun de trouver sa voie.

Ce site , (mais il manquait quelques informations), comme huiler légèrement le papier cuisson et fariner ainsi que les détacher sans attendre après refroidissement du four. De plus la cuisson à été plus longue que prévu donc la prochaine fois je suivrais aussi  ces indications et je tenterais la meringue Suisse (plus facile à conserver).

Mais les miennes étaient très bonnes bien qu’imparfaites, une recette prochainement quand j’aurais réglé certains petits soucis. parce que là faut aimer le papier cuisson…

 

Les règles

La législation vinicole européenne à un rôle essentiel.
Vous retrouverez ici les explications sur
Les labels français et européen.
Les règles les plus stricts sont les nôtres. Outre atlantique et en Australie la législation est beaucoup plus libérale et la philosophie c’est de faire un produit qui corresponde à la demande des consommateurs. Le débat en Europe est d’ailleurs relancé. Une demande est étudié pour pouvoir planter de la vigne n’importe oú. La conséquence on la connait les grands groupes feront couler les petits producteurs et l’offre se réduira. Ce qui n’est pas l’intérêt de la France. Autre demande, les américains veulent pouvoir utiliser la mention « château », là encore ils ne veulent pas créer leur propre « label » on pourrait imaginer le terme « castle », mais non ! Il est tellement plus facile de voler la notoriété française, tellement plus rapide. Alors que la crise nous montre que la libéralisation n’est pas la solution, la planète n’est toujours pas prête à effectuer sa remise en cause.
Heureusement il semble que les pays producteurs soient arrivé à faire fléchir la communauté Européenne.

Publié dans Vin

Pain complet à l’épeautre

(Billet repris de mon ancien Blog, les sortes de farine importent peu, la seule chose qui compte c’est qu’elles soient panifiable, plus elles seront complète plus le pain sera compacte…)

L’année 2011 aura été pour moi l’année du pain, Voici donc la recette que j’utilise actuellement.

-100 gr de levain naturel
-300 gr de farine d’épeautre complète
-100 gr de farine de blé « 80 »
– de 20 ml à 100 ml d’eau, cela va dépendre de votre levain
-1,5 cuillère à café de sel

Et beaucoup de temps
Je mélange l’ensemble des ingrédient avec l’aide du programme pâte levée de la machine à pain.
Je commence par le sel dilué dans 20 ml d’eau suivi de la farine et du levain. l’eau est rajouté peu à peu le but étant d’avoir une boule qui se détache des parois et qui soit assez souple.
Une fois le programme terminé, pétrissage rapide et mise en forme dans la machine à pain ou dans un moule.
(on peut même retirer la pale de la machine à pain).
Vous pouvez partir au boulot vous cuirez au retour car il faut au minimum 5h de levée. Il ne vous reste qu’à utiliser le programme cuisson seul de votre machine ou de le cuire au four.

Le pain est cuit lorsqu’il sonne creux…