La voiture propre ?!

Véhicule propre !!!

Les véhicules hybrides électriques, sont-ils des véhicules « propres »… en fait pas vraiment, une voiture neuve sans aucun kilométrage, c’est déjà à peu près l’équivalent de 25 000 km parcouru en thermique, dû à l’énergie utilisée pour sa fabrication… Si le véhicule est hybride, ça ne fera pas beaucoup de différence avec un moteur thermique classique économe. reste donc le tout électrique « nucléaire » chez nous, ou le gaz « GPL ».

Alors qui sont les fabricants au top des ventes de véhicule électrique en ce moment.
Le palmarès des véhicules électriques 2016

  1. Renault Zoé.
  2. Nissan Leaf
  3. BMW I3
  4. Peugeot Ion (Label origine France garantie)

Les principaux inconvénients de la voiture électrique est l’autonomie, le prix de revient et la location des batteries…
Soyez en sûr, les constructeurs ne vous pousseront pas à la consommation, car pas d’entretien autre que les très chères batteries, robustesse (trop 😉 ) et émancipation du très lucratif pétrole.
La numéro 1 en terme d’autonomie est le haut de gamme de Leaf (Nissan) qui affiche 250 km d’autonomie environ mais qui vous le fait payer très cher… les autres tournent plutôt autour des 150 km « théorique ». La vitesse est souvent plafonnée à 130 km/h environ, de toute façon, vitesse = perte d’autonomie… « Donc qui va doucement va longtemps ». Mais en ce milieu 2017 tout semble aller très vite et l’autonomie explose… Souhaitons seulement qu’elle ne présage pas d’un scandale équivalent aux moteurs diesel.
L’autoroute et ses très chers péages, si vous allez à 100 km ce sera déjà un miracle, car la batterie se nourrie des freinages sur route classique le gain à allure raisonnable est donc très appréciable .
Les batteries sont souvent en location pour environ 80 € par mois, ce qui limite l’achat aux gros rouleurs, (citadins)… Mais certains modèles proposent les batteries à l’achat.

C’est clair pour passer à l’électrique faut y être préparé !
Mais un dossier comparatif thermique VS électrique montre qu’à l’usage c’est une voiture très économique. pas ou peu d’entretien, carte grise gratuite voir bien moins chère, assurance moins chère coût au kilomètre très inférieur. (lire le dossier complet là -bas)
Pour passer à l’achat il va falloir être bien informé sur l’utilisation de la batterie, performance pouvant être réduite en hivers. impératif pour certain modèle d’être branché en permanence pour éviter que la batterie ne se décharge comme la « Blue Car » de Bolloré; l’autolib. La recharge à la maison peut nécessiter la pose d’une « Box » de recharge, sécurisé et rapide, comme pour la Renault Zoé.

l’électrique trouve sa place dans les flottes d’entreprises et les seconds véhicules des particuliers, ce qui est déjà pas mal.

La bonne transition est certainement l’hybride pour ceux qui ne sont pas tout à fait prêt.

Le constructeur numéro 1 c’est évidemment Toyota, qui est à des années lumières des autres constructeurs, qui d’ailleurs ont tous menti sur la consommation réelle de leur véhicule.

Un véhicule se distingue en particulier c’est la Yaris hybride, qui affiche 3,1 l au 100 km en essence… un véritable exploit. à noter que cette voiture possède le Label « origine France garantie » et d’un confortable Bonus car elle sous la barre des 110 gr de CO2

Reste les hybride rechargeable
Ces véhicules sont rechargeables sur une prise et utilise le carburant pour recharger les batteries. Ce sont presque tous des véhicules haut de gamme. Ils bénéficient aussi d’un bonus, assez dérisoire vu le prix des modèles quoi que, ça peut aller jusqu’à 4000 €. mais je pense que ce n’est pas ça qui motivent les acheteurs.
À noter tout de même la « Honda Jazz hybride rechargeable » à l’essai contre la Toyota Yaris Hybride dans un article… (là-bas)

On va être obligé de parler Batterie, car la technologie est loin d’être propre, même si ça occasionne moins de dégâts que le pétrole, ça en cause quand même…lire là-bas !

A noter que rouler électrique peut être très fun, avec des voitures très differentes comme la  (désormais regretté) »C Zen » du constructeur français Courb, qui vient d’être repris par l’Allemand Magnum Pirex, ou la « Bluecar de chez Bolloré et son alterégo l’EMehari. Ou encore la regretté Lumeneo Smera.

Les modèles arrêtés.

Les modèles à venir.

Et comme chaque année on nous annonce la révolution automobile propre, l’année prochaine…
Donc pour conclure, les kilomètres les plus propres sont ceux que vous ne parcourez pas… sauf peut être en vélo 😉

Le beaujolais

(Les données dates de mon diplôme de sommelier il y a longtemps… Et du coup je re-découvre avec amusement certains détails que je vais m’empresser de vérifier.. Car j’ai un peu de mal avec les vins rouges trop frais, et parfois aussi les vins blancs ça tue les arômes)

 Situation géographique:

A l’ouest immédiat de la Saône, les coteaux du beaujolais appartiennent au massif central.
60 km de” long du sud de Macon à Villefranche sur Saône. 12 à 15 km de large des monts du beaujolais à la Saône, pour leur altitude de 300M . Administrativement, ce vignoble fait partie de la Bourgogne viticole depuis 1930 Aujourd’hui  le Beaujolais a acquis une autonomie pleine et entière. Département de la Saône et Loire et du Rhône.

Superficie et Production.

22 000 ha pour 1 100 100 hl
92% de la production Beaujolaise  dans le Rhône.

Données historiques.

Si certains vignobles sont fort anciens, la plus grande partie de celui-ci a été conquise sur la foret au cours du XVIII e siècle. Si en 956, le sir Beaujeu vendait déjà une vigne de Morgon, ce vignoble, n’est vraiment connu que depuis un demi siècle, grâce aux écrivains lyonnais, ainsi qu’à l’influence politique et gastronomique…? Le transfert de plusieurs journaux parisiens à Lyon entre 1940 et 1942 développe la notoriété du Beaujolais.
Après la guerre, la vogue du beaujolais nouveau deviendra un phénomène national et est aujourd’hui mondialement connu.

Personnages célèbre:

Benoit Radet (1780-1844) élimina la Pyrale, ravageur du vignoble.
Victor vermorel joua un grand rôle dans la lutte contre le Phyloxera.
On lui doit le pulvérisateur à dos contenant la “bouillie bordelaise” pour la lutte contre le mildiou et utilisée jusqu’au milieu du XXe siècle.

Aspect climatique :

Climat continental à nuances méridionales. Quelques influences océaniques, le vent du nord apporte le beau temps, le vent du sud la pluie, le vent d’ouest les orages, les risques de gelées printanière. étés chaud et sec, risque d’orage accompagnés de grêles.

Géologie:

Sol: au nord- sols granitiques phosphoryque ou schisteux, les schistes cristallins  et le sol sillicieux. et caillouteux donnent des terrains riches en sable avec peu d’argile, de nombreux élément minéraux, fer potassium, manganèze, tipicité des grands crus. Au sud sols calcaires à concrétion férrugineuses, pierres dorée ou argilo calcaire, donnent des vins de primeurs vins plus colorés plus dure de l’AOC du beaujolais.

L’encépagement:

GAMAY D’origine bourguignonne, très ancien, grandes familles de cépage.
Gamay noir à jus blanc donne un gamay qualitatif capacité d’adaptation à tous type de terroirs. Type de vins de gamay
Peu colorés, arôme secondaires à boire relativement jeunes, tanins plutôt discret. nuance selon appellation, le millesime, le rendement ( facteur intevenant sur la qualité du produit.
Quelque blancs de Chardonnays.

Vinification beaujolaise :

macération carbonique.
à partir de vendanges entières raisins non foulés, récoltes manuelles. première phase de fermentation en cuves contenant du gaz carbonique, fermentation intra-cellulaire  en phase solide – fermentation alcoolique classique en phase liquide. durée 4 à 10 jours suivant les vins recherchés plus courtes pour les vins primeurs, plus longue pour les vins de crus. Pressurage Assemblage du jus de goutte et du jus de presse. Seconde phase de fermentation alcoolique classique.
Taille courte pour la zone du beaujolais village. Taille longue en hautins au sud.

Les Appelations :

AOC beaujolais, éventuellement  completé par la mention supérieur, mention qualitative par rapport au degré et au rendement par hectare 10° et 45 hl/ha 9 869 ha pour 635 158 hl. vins aromatiques, tendances florales et fruité à servir frais sur des entrées..

AOC beaujolais plus nom de communes- terroir spécifique, conditions plus restrictives + village en cas d’assemblage de vins de plusieurs communes.
5 768 ha pour “’é 748 hl 39 communes, belle robe cerise, arômes de fruits rouges – cassis- fraise harmonieux et suaves.
Avec de la charcuterie et de la volailles.

Les crus du beaujolais, qui sont  au nombre de 10

Superficie de 6 010 ha pour 361 274 hl
Saint Amour le plus septentrional des 10 crus dans tout le département de la Saône et Loire.
AOC depuis 1946- superficie 280 ha 15 000 hl sols argilos silicieux.
Vins vifs et équilibrés robe rubis arôme de kirch, épices et Réséda, servi avec les abats, gibier à plumes volaille température 13° souhaitable.

Julienas
Le plus célèbre et la plus médiatique des crus à l’extremité nord du département du Rhône en limite du maconnais. Superficie 580 ha production 30 000 hl. Sol d’origine primaire, granitique te caillouteux. parfois argileux riche et profond. Altitude entre 230 et 430 m robe rubis foncé, arôme de frais et de violette, pêche cassis cannelle groseille pivoine. Vin nerveux et charpenté, élégant et séduisant long en bouche servir à 13° souhaitable avec du gibier à plume et volailles en sauce.

Chénas
250 ha entre Juliénas et Moulins à vent 13 000 hl
Climat tempéré
Sol : sable granitique riche en manganèze.
Sur 2 départements, la Saône te Loire et le Rhône
Le plus rare des cru du beaujolais.
Robe rubis teinté de grenat, corps charpenté notes florales et boisées, vin de garde généreux. Arôme rose pivoine, épice et senteurs animales, à boire jeune ou à garder. Servir à 14° avec des viandes en sauce, chevreau et fromage forts.

-Moulin à vent
675 ha sur les communes de Rhomanèche Thorins en Saône et Loire et de Chénas dans le Rhône. Sols Granitique enrichis en manganèse.
Robe rubis foncé. Arômes dominants: rose fanée évoluant sur violette, framboise et fruits murs, note de caramel, cacao.
Vin de garde vieilli en fûts de chêne, finesse et structure persistance en bouche.
Servir à 15° sur des viandes rouges, gibiers forts, fromages corsés.

Fleurie
Localisation, les 800 ha du vignoble, sont tous sur la commune de Fleurie, un des plus réputé du Beaujolais, très exporté notamment en suisse.
Sol granitique, 90% de la production est commercialisée par le négoce qui en vend la moitié à l’étranger. Robe rouge carmin intense, arôme dominants violette, iris, pêche, fruits rouges, cassis framboise, rose, et senteurs minérales.
Vin élégant et subtil, équilibré.
service à 19° sur des viandes et volailles blanches, gigot à la beaujolaise

Chiroubles
Aoc depuis 1936.
Le cru le plus primeur de la gamme beaujolaise. le plus haut perché entre 340 et 400 m d’altitude. sol granitique et porsphyre. Arôme fruité de bonbon anglais, fruits rouges, framboise, violette,pivoine, muguet.

Vin tendre et élégant, souple racé et fruité, à boire jeune. servir frais 12° avec de la charcuterie, volailles rôtie, viandes blanches.

Morgon
AOC depuis 1936.
textes faisant état du vignoble sur le Finage de Villié Morgon en 957.
Superficie 1100 ha 60 000 hl.
Divisé en 6 climats dont le nom peut figurer sur l’étiquette.
Terroir très particulier roche friables schistes, granitiques décomposés gorgé d’oxyde de fer, couleur ocre.
En vinification traditionnelle: vins charpentés riches puissants, charnus à garder.
Robe grenat soutenue, arôme de fruits cuits, noyau d’amande et de cerise.
Servir à 13°C avec du gibier, fromages, charcuterie, dessert.
En vinification beaujolaise Vin rouge éclatant, frais et fruité. Arôme de Kirch et de framboise. A boire dans l’année, avec du poisssons, viandes blanches, charcuterie.

Brouilly
A.O.C depuis 1938
Le plus vaste vignoble des crus Beaujolais 1305 ha soit 20% du vignoble, c’est le crus symbole du Beaujolais situé au pied du mont Brouilly.
Sols variés, granit bleu, riche en magnésium. Origine volcanique , alluvions
sablonneuses.
Robe rubis sombre, à reflet pourpre.
Arôme de fruits rouges, framboise, pêche, prune, notes minérales.
Vin coloré ferme et corsé.
Souple et fruité, servir à 12° avec petit gibiers à plumes viandes rouges.


Côtes de Brouilly
AOC depuis 1936.
Vignoble entièrement situé sur le mont Brouilly.
Réfèrences dans des textes anciens du XIe siècle.
305 ha 17000 hl sur 4 communes. Sol granite andésite.
Robe pourpre à reflet rubis, parfois violacée .
arômes de fruits Rouges, violette, pivoine, amande et poivre.
Charpenté et charnu, souvent corsé, tanins présents, servis avec volailles oies et canard, viandes grillés fromages.
Plus vieux jusqu’à 10 ans vin affiné, bouqueté et délicat. arôme d’amande, fruits rouges cuits finale poivré, servir à 13° avec viande en sauce et gibier fort.

Régnié
Dernier né des crus, A.O.C depuis 1988.
Sol granit rose, riche en minéraux, Superficie 650 ha, altitude 350m, pentes douces, la vigne de Régnié, bénéficie d’un micro-climat favorable à la personnalité de ses vins
Caractères originaux, cru précoce, robe rouge cerise, aromatique, fruits rouge mûrs, (groseille framboise) floral.
Souple et frais, fruité et long en bouche servir frais avec des entrées chaudes à la crème, spécialités lyonnaise, terrines.

Le Beaujolais nouveau
C’est depuis le 15 novembre 1951 que certains vins d’A.O.C. appelé” vin de café” pouvaient être commercialisés avant la date du 15 décembre.
date légale minimum d’apparition sur le marché….
Ces vins nouveaux proviennent pour 2/3 du terroir Beaujolais et 1/3 du terroir Beaujolais Village.
Robe brillante, rouge clair, groseille ou cerise.
Arôme très typé, floral ou fruité.
A servir frais 10° en toutes occasions.

Vin nouveau un regard acéré sur les vins nouveaux… Dico du Vin.
Le Vignoble et la viticulture biologique.
3,5 % du vignoble en bio, essentiellement de petite surfaces, En 2014 sur 18 000 ha de culture 650 étaient en bio.