Boeuf bourgignon

Ré-édition d’une recette à la mijoteuse tiré du livre de recette « Tefal » d’une très très vieille édition », (non ce n’est pas de la pub, ça date du siècle dernier).
Billet de mon ancien blog

Temps de préparation 10 min

Coût ridicule les morceaux à mijoter sont les moins chers.

Temps de cuisson 6 h minimum 8h idéal plus envisageable…réchauffé oui, oui et encore oui

La Mijoteuse ustensile magique, la mienne à été acheté une bouchée de pain dans un vide grenier (merci Maman).
2 positions le but est de cuire longtemps et tout doucement d’où son nom.

Vous me direz pourquoi une recette de Boeuf Bourguignon au printemps ? Parce que c’est l’époque des vide-greniers que vous aurez de bonnes chances de dégotter votre ustensile pour l’hivers prochain, et oui la cuisine c’est comme le jardinage ça s’organise…

Ingrédients :

  • 1 Kg de boeuf Bourguignon (demander à votre boucher) Pour ma part c’était du Paleron mais rien de vaut les conseils de votre boucher.
  • 100g de lard (j’en ai pas mis mais c’était dans la recette)
  • 10 petits oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 3 belles carottes ou plus selon la taille
  • 1 bouquet garni
  • 1/2 l de vin rouge
  • 1 cuillères à soupe de farine
  • Sel, poivre
  • Un peu de matière grasse (pour faire rissoler votre viande.)

Faites rissoler la viande et les lardons dans une sauteuse ou une cocotte à feu vif, dans la matière grasse bien chaude (j’utilise de l’huile d’olive) le but étant de juste colorer la viande. Ajoutez la farine, (et oui, ça m’a un peu surpris j’aurais pensé fariner avant, mais c’est la recette) retourner les morceaux, mélanger, ou remuer votre sauteuse, ou une poêle fait aussi bien l’affaire) mettre les morceaux dans la Mijoteuse sur les carottes coupées en rondelles avec tous les autres ingrédients, le sel et poivre peuvent intervenir plus tard.

Et c’est là qu’intervient le coup de main des fainéants on laisse mijoter 6 à 8h (mais ça peut être plus).
Pendant ce temps vous pouvez vous intoxiquer d’internet, d’émissions télé genre le loft si ça vous plaît, c’est selon.
Comme je suis un fainéant moyen, j’ai fais des « patates » vapeurs. (Patate nom impropre de la pommes de terre).

Repas à l’occasion d’une dégustation de pinot noir.
N’oubliez pas l’accord met et vin impose un vin de même
type pour la préparation et pour servir avec. A consommer avec modération.

Les courageux pourront, eux, faire mariner la viande préalablement une nuit dans du vin rouge.

Les petits plus pour moderniser ce plat ancestral vous pouvez servir dans de petites cocottes individuelles  accompagnés des pommes vapeurs (tournées si vous savez faire) et de petits pots individuel de fleur de sel, ne pas oubliez de mettre à disposition un moulin à poivre.