Se déplacer à vélo

Le "Grand ParIs" en 1 suele prise

Chacun son truc, certains cyclistes ne jurent que par le bitume et semblent vouloir à tout prix circuler avec les voitures, je préfère, pour ma part, trouver des itinéraires alternatifs quitte à m’y reprendre à 15/20 fois pour trouver l’itinéraire idéal « mais ça c’est mon truc ».
Le plus dangereux ce n’est pas le vélo mais évidemment voitures et camions. En tant qu’automobiliste, j’ai expérimenté sur un rond-point une cycliste sur mon capot de voiture, j’ai eu la peur de ma vie et elle encore plus, j’ai un peu bousillé son vélo et son séjour cyclotourisme en France. Elle s’en est tirée par un état de choc, des égratignures et forcément pas de bons souvenirs .
Ce jour là j’ai réalisé plusieurs choses, les voitures sont de véritables dangers, les points morts redoutables, pour les vélos car avec le mouvement des 2 véhicules simultanés, un vélo peu disparaître derrière des montants trop épais. c’est pire pour les 4X4 et les camions, plus haut ils voient encore moins les cyclistes.
La seconde chose, les pouvoirs publics aménagent, sans pratiquer le vélo, d’où l’absence total d’itinéraires vélos dans la plupart des campagnes et à Paris (mais ça change), des pistes cyclables qui sont de véritables « usines à gaz »:
ça change de cotés de circulation tous les 200 mètres, tiens ! devine où est passé la piste cyclable ?.. sur le trottoir d’en face…
Enfin les routes à très fortes circulations sont connues !
Ne pas y engager les cyclistes et leur indiquer un itinéraire alternatif.

Donc quand j’ai commencé le vélo je suis parti à la recherche de ses itinéraires d’abord autour de chez moi puis de plus en plus loin, et j’ai découvert une seconde planète terre, plus cool, plus détendue, plus bucolique. Grâce à une « application » téléphone mobile comme « Strava » j’ai découvert un itinéraire alternatif pour rejoindre la forêt de Fontainebleau, presque complètement hors circulation… J’ai découvert que la voiture pour un trajet de moins de 3 kilomètres c’est ridicule, 5 kilomètres ça reste kif-kif, 9 kilomètres ça fait du sport, au delà c’est juste que du bonheur. Utilisateur énervé des transports en communs, je n’entends plus les : » suite aux feuilles mortes sur les voies, la circulation des trains est perturbés », « Suite à l’arrivée de la petite dernière de votre conducteur, votre train est supprimé ». J’entends désormais chouette je vais pouvoir déplier le vélo, ça tombe bien je ne connais pas ce coin là…


Itinéraire également disponible sur « Bikemap« .
A suivre… « Des idées d’itinéraires« .

Et Aussi « choisir un vélo« .
« Vélo suite« .

2 réflexions au sujet de « Se déplacer à vélo »

  1. Ping : Vélo (suite) | Gusto Vino Écolo Net

Les commentaires sont fermés.